03/01/2008

Renouveau, envie d’agir

Depuis quelque temps Genève relance son débat sur l’urbanisme. Des séances publiques ayant pour thème, la ville, l’espace public, les quartiers durables ont rassemblé une forte participation. Les domaines de l’architecture, de l’énergie, du patrimoine et du paysage sont enfin considérés avec sérieux. Ce qui est nouveau et réjouissant. Ces manifestations - relayées par les 100es anniversaires de la Fondation Braillard[1] et de la Société d’art public[2] - ont initié, entre les mois de septembre et novembre, des exposés, forums et débats sur le devenir de la région : agglomération transfrontalière, mobilité, écoquartiers, surélévations d’immeubles, zone agricole, besoin en logement, etc. Nous-mêmes, lors du 100e anniversaire tenu durant les Journées du patrimoine, débattions de questions nouvelles posées par les besoins d’une société en mutation.

 

Dernièrement, dans une Salle des Abeilles comble, la Fédération des architectes suisses et la Maison de l’architecture invitaient à une soirée d’exposés et à un débat autour du thème «Genève à l’écoute de Zurich». Au-delà des réalités différentes de ces deux villes, nous en avons tiré trois enseignements: travailler sur des projets avant de faire des lois, organiser des coopérations entre partenaires publics/privés et citoyens, mobiliser les forces vives et les compétences locales. Car la quantité de projets d’aménagements genevois - pour ne pas qu’ils restent à l’état de papier - devrait nous encourager et nous engager dans des dynamiques qualitatives concrètes.

Ces rassemblements autour de la question urbaine augurent d’un évident besoin de débat élargi. Il y a sans doute là un potentiel de réflexions ouvertes et généreuses. Sont-elles innovantes, contextuelles et capables d’engager une autre culture du projet ? Elles dénotent en tous cas la présence locale d’acteurs prêts à s’investir dans la production du domaine bâti, à redéployer des synergies sur les transformations urbaines ou du territoire.

Comment associer les acteurs de la ville à l'aménagement et aboutir tout de même à des décisions novatrices ? «Nous avons besoin de ville» nous disait Lorette Cohen lors de l’un de ces débats et d’adresser cette question : «Qu’est-ce qui donnerait envie… envie de se promener, envie d’habiter ? Comment rêver et que rêver pour une Genève future et meilleure ?»[3]. C’est dans un lieu dévolu à l’art (Galerie Attitude, à nouveau comble) qu’une autre discussion publique a tenté d’en préciser les contours. Pour nous, sur le terrain, le thème du patrimoine ancien et contemporain reste une «question suspendue» dans son rapport à la modification. Car la juste mesure n’est pas encore établie ou acquise, tout comme la relation entre l’histoire et la modernité. On peut regretter que l’ensemble de ces débats n’ait que trop peu abordé le renouveau sur des situations construites.

Nos préoccupations doivent nécessairement s’élargir à la «fabrication» contemporaine du patrimoine local et régional. Le projet de l’agglomération franco-valdo-genevois devrait nous en donner la possibilité. Les nouveaux objectifs de Patrimoine suisse[4] nous obligent à y participer, sans perdre de vue les différentes échelles et les contextes qui composent nos territoires.

Marcellin Barthassat

Editorial Alerte N° 103

 


1) Quatre débats publics «Visions pour Genève», développement urbain, régional et renouveau de l’architecture, organisés par la Fondation Braillard en octobre et novembre 2007.
2) Voir article de Diana Nemeth sur la conférence à deux voix entre Tita Carloni et Philippe Biéler ci-après organisé par Patrimoine suisse Genève le 8 septembre 2007.


3) Lorette Cohen journaliste au journal Le Temps et animatrice de la conférence-débat «Genève à l’écoute de Zurich» organisé par la FAS à la Salle des Abeilles le 9 novembre 2007.

4) Optimalisation des zones constructibles pour soulager la pression sur les paysages, l’aménagement urbain et du territoire. Voir également l’initiative populaire fédérale pour le paysage: « De l’espace pour l’homme et la nature » lancée par les associations de l’environnement et du patrimoine en juillet 2007
Plus d'info sur www.patrimoinegeneve.ch

 

15:11 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | | |  Facebook

Commentaires

Où en sommes nous à l'heure d'aujourd'hui ? Les projets mis en place ont ils pu perdurer ? L'envie d'agir a t'elle comme souhaitée amenée du renouveau ?

Écrit par : betclic | 09/03/2010

Les commentaires sont fermés.