08/10/2008

Le recours: quand l'écoute n'est plus active

Par Marcellin Barthassat, président de Patrimoine Suisse Genève. Editorial du journal Alerte no 106 septembre 2008

alerte patrimoine recours.pngTout projet doit être capable de se saisir des critiques, du caractère et des contraintes du lieu qui l’accueille. Il peut ainsi évoluer, dans sa formulation programmatique, dans son insertion, dans son organisation spatiale ou dans son vocabulaire. C’est la condition de son acceptabilité. Tant que le débat a lieu on peut dire que la démocratie joue son rôle. Malheureusement cette conscience culturelle est peu reconnue, elle n’a bien souvent tout simplement plus sa place. Le recours intervient donc en dernière extrémité, lorsque les parties ne s’écoutent plus ! Dans la plupart des cas, l’opposition entre droit environnemental et projet de développement résulte d’une prise en compte insuffisante du contexte, de l’histoire, du site et de l’environnement.

Lire la suite

17:24 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) | | |  Facebook